Qu’est-ce que le concours IFSI ?

Pour accéder au titre d’infirmier d’Etat, il faut passer un concours. L’admission à ce concours donne accès à une formation dans les Instituts de formations en Soins Infirmiers (IFSI) situés dans toutes les régions.

Par ailleurs, il faut savoir que les inscriptions se font auprès des IFSI et débutent généralement la première semaine de janvier. En outre, il est possible de s’inscrire dans plusieurs IFSI de manière illimitée pour maximiser ses chances de réussir le concours.

Pour tout savoir du concours aide soignante, cliquez ici.

Conditions à remplir pour passer le concours

La première étape pour être apte à concourir est la condition d’âge. En effet, le candidat doit être âgé de 17 ans au minimum au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection. Il n’y a pas de limite maximale d’âge.

La deuxième étape concerne les conditions générales à remplir pour passer le concours. Elles tiennent au niveau d’études ou à l’expérience professionnelle des candidats. Il s’agit de :

  • Etre titulaire du Baccalauréat ou de tout autre diplôme équivalent (diplôme étranger, titre homologué de niveau IV, diplôme d’accès aux études universitaires, etc.).

  • A défaut, justifier de 3 ans d’expérience dans le secteur paramédical ou 5 ans dans les autres secteurs et passer une épreuve de présélection : pour ce faire, rapprochez-vous de l’une de vos Agences Régionales de Santé (ARS) pour retirer le dossier. La présélection comporte une épreuve sur dossier et une autre de résumé de texte, notées sur 20 points. Pour être présélectionné, il faut impérativement éviter la note éliminatoire de 07/20 et obtenir une note supérieure à 10/20 dans les 2 épreuves.

  • Les aides-soignantes ou auxiliaires de puériculture obtiennent des dispenses de scolarité sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission spécifique. Cet examen ne comporte qu’une seule épreuve notée sur 30. Pour passer, il faut obtenir une note moyenne de 15/30. Les autres dispenses sont attribuées aux sages-femmes, aux médecins et autres titulaires de spécialités, et aux étudiants en médecine.

  • Pour les titulaires d’un diplôme d’infirmier hors union européenne, un concours spécifique leur permet d’accéder à la formation. Toutefois, ils sont tenus de fournir certains documents comme la photocopie de leur diplôme d’infirmier, un relevé du programme des études précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation, et le dossier d’évaluation continue suivi d’une attestation de l’autorité qui a délivré le diplôme.

à Voir aussi : liberation aide soignante

Déroulement et conditions d’admission

Le concours d’admission se déroule en 3 étapes : 2 épreuves d’admissibilité et une épreuve d’admission.

Les épreuves d’admissibilité comprennent un test écrit et une épreuve de test d’aptitude. Le test écrit de 20 points se déroule en 2 heures et comporte :

  • Une étude de texte ; et

  • Une série de 3 questions.

L’étude de texte est relative à l’actualité dans le domaine médical. Quant aux questions, elles permettent d’évaluer les aptitudes intellectuelles du candidat sur le texte.

Le test d’aptitude se déroule aussi en 2 heures. A cette étape, c’est votre capacité de raisonnement logique qui est évaluée. Pour être déclaré admissible, il faut obtenir au moins 20/40 aux termes des 2 épreuves. A la fin, le candidat doit obtenir une note supérieur ou égale à 10/20 pour être admis.

à Voir aussi : Mon petit guide d’achat du batteur électrique

Vous aimerez aussi...