Comment régler le thermostat ?

Un chauffage ne peut pas se séparer d’un thermostat. L’un sert à produire de la chaleur et l’autre permet de maintenir la température optimale. Cependant, le réglage de la température doit être fait par l’utilisateur.

La température pour une absence

L’utilisation du thermostat apporte deux bénéfices considérables. D’abord, il contribue au confort de votre intérieur. Il maintient et rétablit la température constante. D’autre part, l’usage d’un thermostat est une solution très efficace pour réduire votre facture énergétique. Cet accessoire vous permet de se servir de votre chauffage d’une façon optimale. Ainsi, on peut dire qu’il est un outil économique. Pourtant, cela dépend de la gestion de la température intérieure de votre logement. Le thermostat programmable peut s’employer en matière d’un dispositif servant à activer et désactiver le chauffage. Vous pouvez régler le thermostat en fonction de vos habitudes quotidiennes. De cela, vous devez prendre note de vos horaires. En considération de votre profession, il faut tenir compte de vos heures d’arrivée et de départ. Supposé que vous travaillez huit heures par jour. Vous sortez de chez vous le matin et ne rentrez que très tard le soir.

A consulter : Ce site web

De cette manière, la température adéquate ne doit pas être au-dessus de 16°C pendant la journée. Vous réglez au préalable l’heure à laquelle votre thermostat désactivera et activera le chauffage. Cela est important afin d’éviter de gaspiller inutilement l’énergie lorsque vous êtes absent dans le foyer. En revanche, certains spécialistes conseillent que la température optimale est aussi nécessaire au bien-être de votre logement. C’est-à-dire, même que vous n’êtes pas à la maison, il ne faut pas désactiver complètement le chauffage. Vous pouvez le laisser fonctionner en réglant la température à un degré minimal. Les 16 ° C sont idéals en cas de non présence dans l’habitation.

Ensuite, certains thermostats haut de gamme disposent d’un mode de programmation destiné aux longues absences. C’est la fonction hors-gel. Vous pouvez avoir recours à cette option au cas où vous voulez partir en vacances. Mais, la température intérieure idéale pendant une absence prolongée se situe entre 10 et 16 °C. Il ne faut pas régler celle-là au-dessous de 10 °C dans l’intention d’éviter la condensation à l’intérieur de l’habitation.

La température de nuit et de jour

D’ailleurs, la température moyenne de confort varie suivant le climat et la région. En général, on affirme que la température minimale de confort est de 18 °C. Mais, cela est fonction de l’isolation de la maison et la température extérieure. Par ailleurs, il faut rappeler que la température de nuit et la température de jour ne sont pas pareilles. Concernant la température intérieure, le jour nécessite une température importante que la nuit. Pour jouir d’un sommeil confortable, la meilleure température est comprise entre 16 °C et 17 °C.

A analyser aussi : Utilités et atouts des théières

Mais lorsqu’il fait jour, vous pouvez augmenter la température jusqu’à 21 °C. Néanmoins, il est préférable d’aller doucement. Vous pouvez commencer par régler la température à 18 °C. Et, si vous sentez que cela n’est pas très confortable, vous n’avez qu’à l’augmenter jusqu’au moment où vous serez à l’aise. Il n’existe pas de convention qui définit la bonne température universelle. Ça change en fonction de vos besoins, de l’isolation de votre intérieur et de l’ambiance.

la-bonne-temperature.fr/

Vous aimerez aussi...