comment fonctionne une yaourtière

La configuration d’apparence très simple de la yaourtière la prédestine à priori à un fonctionnement assez simple. Si vous pensez ça, vous n’avez pas tort. La yaourtière est configurée pour produire ses deux éléments à travers 03 parties : le socle chauffant, les pots et le couvercle. C’est à leur synergie que la yaourtière doit son fonctionnement.

pour voir le test de la yaourtière seb duetto vous pouvez vous rediriger par ici.

Les pots

C’est eux qui conservent le mélange lait-ferment. La texture de votre yaourt dépend aussi bien de la température que du lait utilisé. Quand vous avez fini de préparer le mélange qui servira de base, l’étape suivante consiste à remplir les pots et les entreposer ouvert dans le socle. En dehors de leur rôle de contenant, les pots sont aussi de bon conducteur de chaleur. Souvent, le matériau dans lequel ils sont faits joue sur la qualité du yaourt. Les pots en argile, très rares aujourd’hui sont réputés pour être de très bons conducteurs et conservateur de chaleur.

Le socle chauffant

C’est cette partie de la yaourtière qui supporte les pots. Une fois qu’ils sont remplis, ils sont entreposés sur le socle. Mais le rôle le plus déterminant du socle, c’est celui de chauffage. Une fois qu’on a branché l’appareil, appuyer sur le bouton d’allumage et régler la température, le socle se chauffe et réchauffe à leur tour les pots. La température idéale doit être comprise entre 40 et 45°.

à Voir aussi : le cuiseur vapeur

Le couvercle

Les deux premières étapes n’auraient aucun intérêt s’il n’y avait pas le couvercle parce que c’est lui qui maintient la chaleur. En maintenant la chaleur, le couvercle permet la multiplication des bactéries de fermentation : le streptoccocus thermophilus et le lactobacillus bulgaricus. Pour atteindre leur optimisation, il faut 8 heures à ces deux bactéries pour proliférer suffisamment. Une fois que votre yaourt a pris, laissez-le au frais encore 2 heures.

à Voir aussi : le yaourt sur wikipedia

Vous aimerez aussi...